Les lycéens, étudiants et les apprentis bénéficient d'avantages en matière d'imposition.
Ces avantages s'appliquent que vous soyez indépendant fiscalement ou rattaché au foyer fiscal de vos parents.

Pour profiter de cet avantage fiscal, l'étudiant doit avoir moins de 26 ans au 1er janvier de l'année d'imposition (soit au 1er janvier 2018 pour la déclaration d'impôt 2019 sur les revenus 2018).
L'exonération est applicable dans la limite de 3 fois le montant mensuel du smic, soit 4 495 euros pour la déclaration des revenus perçus en 2018 adressée en 2019.

Autrement dit, la fraction supérieure à ce plafond sera soumise à l'impôt sur le revenu et doit donc être déclarée sur la feuille d'impôt.

En revanche, si l'étudiant a 26 ans ou plus, il doit déclarer toutes les sommes versées dans l'exercice d'une activité salariée, y compris en cas d'activité occasionnelle.

Cette exonération concerne les revenus perçus pendant les vacances (scolaires ou universitaires) ou durant l'année scolaire.

Attention, les personnes en alternance, en contrat de professionnalisation notamment, n'ont pas le droit à cette exonération car elles ne sont pas assimilées à des étudiants mais à des salariés. Elles n'ont d'ailleurs pas de vacances scolaires puisqu'elles bénéficient de congés payés.
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Annuler
Merci !